Définissez une arborescence lisible et équilibrée

Lorsqu’on pense « recherche » en e-commerce, on se focalise sur le champ de recherche qui propose une recherche fulltext, c’est-à-dire une recherche par mots-clés. C’est oublier qu’une grande majorité des internautes préfère utiliser les menus de navigation pour trouver un produit sur un site.

Le comportement majoritaire est le suivant : « je commence par naviguer en utilisant les catégories du site puis, si je ne trouve pas ce que je cherche, j’utilise le moteur de recherche ».

Ce comportement se retrouve aisément dans les chiffres issus des comptes Google Analytics de nos clients, même s’ils sont très variables selon les contextes (typologie de produits, profondeur de catalogue, ergonomie du site) :

  • Les pages de résultats de recherche sont en moyenne 10 fois moins affichées que les pages catégories.
  • Seulement 10 à 30 % des internautes réalisent une recherche fulltext au cours de leur navigation.
  • Néanmoins, cette part peut doubler lorsqu’on considère uniquement les visites utiles.

recherche fulltext

La conception de l’arborescence du menu principal du site est donc déterminante pour aider vos clients à trouver les produits qu’ils cherchent. Il doit respecter autant que possible deux grands principes : lisibilité et équilibre.

Un menu lisible

Notre œil sait appréhender très rapidement un groupe de 7 éléments. En ergonomie, on l’appelle le nombre magique de Miller. A partir de 8 éléments, nous devons lire chaque élément un à un.
Réfléchissez-y avant de démarrer votre catégorisation…
Evidemment, plus le nombre de produits référencés est important, plus la tâche est ardue.

Barre de menu très chargée

recherche cdiscount

Barre de menu très lisible

recherche canevas

Un menu équilibré

Une arborescence équilibrée des catégories suppose :

  • Une répartition cohérente du nombre de sous-catégories
  • Une hiérarchisation graphique de ces sous-niveaux

Expand Menu déséquilibré

Chez Darty, dans la rubrique « Beauté, Forme et Santé », la lecture est difficile :

  • Les « tondeuses » sont mises au même niveau que « Santé », sans doute pour des raisons de merchandising. Pourtant, ces termes ne recouvrent pas la même notion sémantique, l’un étant un type de produit, l’autre une thématique.
  • La répartition des derniers niveaux de l’arborescence, en noir, est très déséquilibrée.
  • Le traitement graphique entre les deux niveaux de hiérarchie est disproportionné : en capitales gras rouge pour l’un, en minuscules noir pour l’autre.
  • L’ensemble devient complexe à lire. Petit test : essayez de trouver les « stations météo ». Les auriez-vous cherchées dans ce rayon ?

recherche darty

Expand Menu idéalement hiérarchisé

Chez Rascol, spécialiste de la mercerie en ligne, le sous-menu est parfaitement équilibré.

  • Le nombre de niveaux est équivalent dans chaque segment de l’arborescence.
  • Les catégories de produits sont réparties logiquement selon leur usage.
  • La hiérarchie graphique reflète la hiérarchie du menu.
  • La catégorie transverse « marques » est traitée différemment pour éviter la confusion.

recherche rascol

Cet article appartient à la série d’articles : 10 conseils pour améliorer la recherche sur votre site marchand. Il s’agit du premier conseil : définissez une arborescence lisible et équilibrée.

 Une question ? Un projet ? Contactez-nous ! N° vert : 0 805 960 360 appel gratuit depuis un poste fixe Contactez-nous