Evénement inaugural de la Cite de l’objet connecté et #AngersFrenchTech

Evénement inaugural de la Cite de l’objet connecté. 

Le gagnant est … the winner is … : #AngersFrenchTech. Dans le rôle principal : Michel Perrinet, Président d’Octave et pilote de la candidature Angers French Tech  

A l’inauguration de la Cité de l’objet connecté à Angers vendredi 12 juin, il flottait comme un air de festival de Cannes. L’effervescence, l’émulation et la fierté qui régnaient dans cette Cité donnaient à ce grand bâtiment de 10 000 m², dont 2 000 attribuées à la Cité de l’objet connecté, des allures de Palais des festivals : tapis rouge, journalistes, photographes et mitrailles de flashs, présence d’éminentes personnalités du monde politique et économique, grandes entreprises, innovateurs, geeks …Tous convoitaient les stands où s’exposaient les objets intelligents ou bien le plateau TV où se sont succédés startupers, grands patrons et politiques (ndlr : plateau tv organisé par la Direction Communication Octave).

Angers, sous les projecteurs de la France entière et du monde entier … avec ce duplex qui se tenait en direct avec la ville d’Austin aux US (ville jumelée avec Angers). Même l’ex Miss Pays de la Loire, fashion et tech à la fois, arborait une robe couture bourrée de technologies !

Les 1300 invités attendaient tous le Président de la République François Hollande, le Ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique Emmanuel Macron et la Secrétaire d’Etat au Numérique, Axelle Lemaire venus inaugurer cette première Cité de l’objet connecté inédite en France, issue du plan de ré-industrialisation de la France lancé par le gouvernement.

La presse s’est largement fait l’écho de cet événement… Ce qu’il faut en retenir, ce sont les enjeux de cette future expansion phénoménale des objets connectés : il y aura plus de 50 milliards d’objets connectés dans le monde à l’horizon 2020. Le marché de l’IOT (internet of things / internet des objets) est évalué à 15 milliards d’€ à l’échelle nationale et 300 milliards à l’échelle mondiale. C’est une révolution et une opportunité immense pour la France.

Les associés actionnaires et les partenaires de la Cité de l’objet connecté sont des acteurs de premier rang. En tant que société privée, la Cité réunit 17 actionnaires (Orange, Bouygues Telecom, Groupe La Poste/Docapost, Air Liquide, Qowisio, Telelogos, CDplast, M2oCity, Inter Mutuelles Assistance, Harmonie Mutuelle…) et plusieurs partenaires (Région des Pays de la Loire, Angers Loire Métropole, BPI France …).

A l’initiative de cet incubateur d’un nouveau genre qualifié de projet d’accélérateur industriel : Paul Raguin, le Président du groupe électronique angevin éolane (3 500 salariés, 430 millions d’euros de CA) et Eric Carreel, le PDG de Withings qui en a imaginé le concept.

La Cité est un lieu de co-working, de fablab, de bureaux et d’espace industriel équipé d’outillages, de machines de découpes et d’imprimantes 3D où les porteurs de projets (startups, PME) trouveront les compétences qu’ils recherchent en électronique, plasturgie, mécanique ou design pour la conception de produits intelligents.

 La Cité prévoit la création de 500 emplois et 2 millions d’objets connectés à Angers ; il est permis d’espérer que les concepteurs ou les fabricants d’objets intelligents français et européens choisiront de ne pas s’expatrier en Californie ou en Asie où la concurrence de ces marchés est impitoyable.

Convergences entre Cité de l’objet connecté et French Tech

Cette Cité porte en elle le renouveau économique de la région d’Angers et en même temps les ambitions et les perspectives de #AngersFrenchTech dont la labellisation a été annoncée par François Hollande lors de l’inauguration. 

 Cette annonce est importante pour Angers mais aussi pour Octave puisque Michel Perrinet, Président d’Octave s’est vu confié il y a quelques semaines par Christophe Béchu, Président de l’agglomération Angers Loire Métropole, la mission de conduire la candidature d’Angers au label des métropoles French Tech. Ce rôle est tout à la fois une marque de confiance, une distinction et une grande responsabilité compte tenu des enjeux et des ambitions. Devant le Président de la République, les ministres et les 1300 invités, Christophe Béchu a cité Michel Perrinet comme l’un des quatre entrepreneurs les plus engagés pour Angers après Eric Carreel, Paul Raguin et Thierry Sachot (Président de la Cité de l’objet connecté).

Angers rejoint donc le groupe restreint des métropoles championnes du numérique avec la ferme intention de développer des synergies avec #NantesTech et #RennesTech pour conforter et promouvoir le dynamisme numérique du Grand Ouest.

 Angers est en train de démonter que son écosystème électronique et numérique accélère, qu’il rend possible l’émergence de nombreuses start-ups innovantes sur son territoire et qu’il fédère l’ensemble de ses acteurs pour gagner des marchés à l’international, ces atouts spécifiques étant des critères représentatifs des métropoles French Tech.

Pour la réalisation du dossier de candidature de #AngersFrenchTech (200 pages), Michel Perrinet a pu s’appuyer sur l’implication et la contribution des élus, en particulier Christophe Béchu et Luc Bélot, Député de Maine-et-Loire, et des équipes de la ville et de l’agglo d’Angers et des organismes consulaires : ALDEV, CCI, Angers Technopole, Club ADD>ON, services communication. Reconnu pour la qualité de son contenu par le ministère, le dossier est largement axé sur l’IOT (Internet Of Things). Il contient une centaine de lettres de soutien d’entreprises et d’organismes économiques du territoire mais également internationaux et fait état de l’adhésion de plus de 500 entreprises et organismes au travers d’un formulaire de soutien complété en ligne.  

14 collectivités sont candidates au label French Tech (plusieurs agglomérations ont fusionné leurs dossiers comme par exemple Tours-Orléans, Nancy-Metz, Strasbourg-Mulhouse ou encore Caen, Rouen et Le Havre). En novembre 2014, 9 métropoles, en plus de Paris, avaient décroché le label French Tech: Aix-Marseille, Bordeaux, Grenoble, Lille, Lyon, Nantes, Montpellier, Rennes et Toulouse. La 2ème vague de labellisation devrait être dévoilée mi-juin ou fin juin par Axelle Lemaire.

Cette labellisation donne lieu à des financements de Bpifrance, des participations sur des salons internationaux à l’initiative de Business France (entité résultant de la fusion de Ubifrance et l’Association Française pour les Investisseurs Internationaux/Invest in France) et à des actions à forte visibilité pour le réseau French Tech.

Les derniers mots du discours de François Hollande ont clôturé l’inauguration avec ce Happy End : « Vous aurez la FrenchTech !». Tonnerre d’applaudissements de la part des angevins.

Stéphanie Biabaut, Directrice Communication Octave

L’intégralité du discours du Président F. Hollande est ici : http://www.elysee.fr/videos/discours-lors-de-l-inauguration-de-la-cite-de-l-objet-connecte/

L’extrait du Président Hollande sur la French Tech est ici : https://www.youtube.com/watch?v=GOnJ1Cok9Dc

L’extrait du discours de Christophe Béchu est ici : https://www.youtube.com/watch?v=RIB5HezuKWQ

 

 Une question ? Un projet ? Contactez-nous ! N° vert : 0 805 960 360 appel gratuit depuis un poste fixe Contactez-nous