HTTPS : peut-on encore faire sans ?

Vous n’avez pas encore sauté le pas du HTTPS ? Vous n’aurez peut-être bientôt plus le choix… En effet, les avantages étaient déjà nombreux, et Google cherche davantage encore à privilégier les sites HTTPS, et ce bien sûr au détriment des sites non sécurisés.

Le nombre de résultats HTTPS en large hausse

L’outil Mozcast de Moz nous révèle un constat très intéressant : plus de 40% des résultats Google sont aujourd’hui sécurisés, alors qu’ils ne représentaient que 25% des résultats en janvier dernier. Et c’est une progression qui continue, voire même s’accentue avec le temps. Nous devrions très vite voir 1 résultat de recherche sur 2 en HTTPS…

poids https résultats google

Comment expliquer cette impressionnante montée en puissance des sites sécurisés ?

Premièrement, il semble évident que face à cette guerre que mène Google contre la navigation non sécurisée, de plus en plus de sites font le choix de se tourner vers le HTTPS.

Mais, Google accorderait-il un poids de plus en plus important au critère du HTTPS ? Ce serait une seconde explication. Difficile de répondre, mais c’est une éventualité, malgré le fait que Google dément pour le moment cette information…

Le HTTPS obligatoire pour annoncer sur Google Shopping

Nous vous l’annoncions en février dernier, Google exige de disposer d’un site en HTTPS pour pouvoir annoncer sur Google Shopping. Plus précisément, ce sont les pages liées à la récolte d’informations personnelles qui sont concernées par cette obligation (création de compte, paiement…). Si votre flux de produits est rattaché à un site non sécurisé, vous verrez votre compte Google Merchant Center suspendu.

Et Google Shopping n’est sûrement qu’un début, on peut facilement supposer que le HTTPS deviendra bientôt une norme pour toute publicité Google.

La non-sécurisation des sites HTTP mise en avant par les navigateurs

Lorsque vous naviguez sur un site sécurisé, Google vous l’indique clairement grâce à l’icône du cadenas vers, ainsi que la couleur verte du « https » dans la barre d’adresse. Jusqu’à aujourd’hui, Google ne nous alertait en aucun cas lorsqu’on surfait sur un site non HTTPS… Mais ça, c’était avant !

Désormais, les sites dits non-sécurisés se voient dotés d’un « i » d’information :

résultat http navigateur

Et lorsqu’on clique sur cet icône, Google Chrome nous informe gentiment que le site sur lequel on navigue n’est pas sécurisé :

site non sécurisé http

Et Google ne compte pas s’arrêter là. En janvier 2017, avec la mise à jour 56 de Google Chrome, Google prévoit d’afficher clairement dans la barre d’adresse le caractère non sécurisé d’un site HTTP :

site non sécurisé http

En bref, il y a largement de quoi faire fuir les internautes, qui sont de plus en plus sensibles à la sécurisation des sites sur lesquels ils achètent.

Qu’en est-il des autres navigateurs ? A l’instar de Google, des navigateurs comme Firefox et Edge jouent eux aussi en défaveur des sites non sécurisés, et privilégient les sites en HTTPS.

 

L’avenir de la navigation non sécurisée sur le web s’avère compromis…

 Une question ? Un projet ? Contactez-nous ! N° vert : 0 805 960 360 appel gratuit depuis un poste fixe Contactez-nous