« Hybris software : le multicanal arrive à maturité »

    En ce début d’année 2014, je m’arrête quelques minutes pour commenter cette interview de Kees de Vos de chez Hybris Software, qui se positionne en grand frère par rapport à Octave sur le marché des solutions business multicanales.

    Retour sur 2013 – L’avenir est déjà là…

    http://www.channelbiz.fr/2014/01/07/tribune-dhybris-software-sap-retour-2013-lavenir-deja/

    Cet article confirme notre intuition de 2007 et récompense à nos yeux les efforts importants que nous avons entrepris depuis 2010 pour proposer à nos clients une solution que nous avons longtemps appelée « intégrée », c’est-à-dire combinant les différents front-offices à un ERP puissant dans une solution unique, affranchie des problématiques de mises à jours et de flux d’informations hétérogènes.

    En 2007, Michel Perrinet, le PDG d’Octave, tente ce pari très visionnaire dans le monde des éditeurs de logiciels de gestion commerciale : prendre le tournant du Web et du Saas avant tout le monde. A l’époque, c’était un challenge très audacieux, techniquement et commercialement, que nous considérions comme indispensable pour relever les défis de l’avenir. Depuis, nous avons fait du chemin et avons remporté de beaux succès qui sont venus renforcés notre détermination.

    En ce début d’année 2014, « le marché est mature pour le multicanal » dit-on chez Hybris Software. Nous partageons évidemment ce point de vue. Nos prospects viennent à nous désormais en nous demandant de les accompagner pour relever les défis du multicanal, pour les sortir de leurs millefeuilles de solutions informatiques qui finissent par les paralyser. Il y a encore 3 ans, c’était à nous de les convaincre du bien-fondé de cette démarche !

    Dans un contexte économique plutôt tendu et dans un environnement technologique en pleine mutation, nous sentons qu’un virage important est en train d’apparaître à l’horizon pour nombre d’entreprises. Certaines d’entre elles passeront ce virage du multicanal, d’autres non.

    En pratique, cela veut dire, pour beaucoup d’entre elles, de transposer leurs biens et leur services existants dans le monde physique vers le monde numérique, en adaptant leurs processus internes à ce nouvel environnement.

    Il s’agit également d’adapter leur système d’informations pour qu’il offre à leurs clients un service équivalent quelle que soit l’interface par laquelle ils interagissent avec l’entreprise (site web, mobile, point de vente, call center, sav, commerciaux, etc.).

    C’est enfin d’optimiser leurs chaines d’achat, de ventes et leurs process logistiques dans un système d’information cohérent de bout en bout.

    Ceux qui s’équiperont convenablement passeront beaucoup plus aisément ce virage et sauront même en profiter vis-à-vis des retardataires. Ces-derniers auront du mal à assumer une qualité de service moindre pour leur client. Leurs marges seront aussi durablement affectées par les coûts engendrés par la redondance et la dispersion des données (articles, clients, etc.) et la disparité des technologies à faire cohabiter.

    Le « business multicanal » devient peut-être déjà une forme de pléonasme comme le suggère l’article. Ce n’est pas le cas de toutes les solutions business. En 2014, Octave s’affiche donc fièrement en « business multicanal » !

     Une question ? Un projet ? Contactez-nous ! N° vert : 0 805 960 360 appel gratuit depuis un poste fixe Contactez-nous