La rédaction de contenus pour le référencement naturel. Comment rédiger sur un site e-commerce ? (Partie 1)

Le contenu est ROI

Aujourd’hui, premier épisode de notre saga consacrée à la rédaction de contenus pour le référencement naturel. Dans cette première partie, nous allons d’abord aborder les fondamentaux : les bases techniques comprenant notamment l’étude de mots-clés, le HTML ainsi que les principaux emplacements où nous devons retrouver vos mots-clés sur une page web. La rédaction de contenus est également très utile pour le référencement YouTube. Je vous invite donc à lire l’article en question.

Les 3 piliers du référencement (SEO)

« Le contenu est roi »

Le référencement naturel vise à augmenter le trafic sur votre site et améliorer la qualité de votre audience. Pour réussir son référencement naturel, Google (90% de parts de marché) préconise d’optimiser les 3 piliers suivants :

 1 – La technique

L’enjeu est de permettre la meilleure indexation possible de votre site par les moteurs de recherche. Votre « référencement technique » est d’ores et déjà optimisé puisque c’est un sujet qu’Octave gère durant la réalisation de votre site. Nous maîtrisons la technique de notre plateforme et nous réalisons de nombreuses adaptations techniques au bon déroulement de l’indexation de votre site par Google.

2 – Le contenu

Il s’agit des « contenus textuels » de votre site web. Concrètement, l’idée est d’identifier les mots-clés importants de votre site et d’optimiser leur présence au sein des pages (Home, catégories, listes, pages produit, fiches conseils …). C’est sur ce sujet que vous avez un rôle important à jouer.

3 – La popularité

La popularité de votre site passe par des campagnes de netlinking. (= création de liens vers votre site). Plus vous recevez de liens (de qualité), mieux vous serez positionné dans Google.

 

Le référencement ne s’arrête jamais

Référencement SEO

Les bases techniques du SEO

L’étude de mots-clés

L’étude de mots-clés consiste à identifier les requêtes les plus représentatives de votre activité, mais aussi celles qui sont le plus souvent tapées dans Google par les internautes. Préalable à la sortie de votre site web, l’étude sémantique vous permet de construire votre arborescence et d’organiser votre contenu.

Trois critères majeurs sont à prendre en considération :

  • Nombre de recherches du mot-clé : correspond au nombre de fois que les internautes recherchent le mot-clé dans Google. Rendez-vous dans l’outil de planification des mots-clés. (adwords.google.fr/KeywordPlanner)
  • Qualité du trafic engendré par le mot-clé : représente l’adéquation entre votre offre (le contenu de votre site) et la demande (motif de la visite de l’internaute).
  • Faisabilité du positionnement : il s’agit ici du nombre de sites web (concurrents) qui souhaitent également se positionner sur le mot-clé. Les places sont chères sur Google…

Une fois votre étude sémantique réalisée, vous devez rédiger les contenus de votre site internet en intégrant vos mots-clés à des endroits stratégiques (voir « les principaux emplacements de mots-clés »)

La longue traîne

Votre étude de mots-clés va déboucher sur plusieurs typologies de requêtes. Prenons l’exemple d’un site vendant des chaussures comme JB Rodde :

  • Les mots-clés génériques : il s’agit de mots-clés représentatifs de l’activité générale de la marque. Ces requêtes génèrent à la fois de très nombreuses recherchent de la part des internautes et représentent donc une très forte concurrence. De nombreuses autres entreprises veulent se positionner sur ces termes.

Exemple :

– Chaussures

  • Les mots-clés « catégories » : comme son nom l’indique il s’agit des mots-clés symbolisant souvent votre arborescence produits. Ils génèrent moins de recherches, mais il y a également moins de concurrence, donc le positionnement sur ce type de requêtes est plus aisé.

Exemples : 

– Chaussures pour femme

– Chaussures de sport

  • Mots-clés de longue traîne (ou mots-clés produits) : Individuellement ces mots-clés très précis représentent très peu de recherches et donc peu de visites sur votre site. Mais la somme de tous ces mots-clés représentent en réalité 80% de votre trafic total.

Exemples :

– Ballerines rouge pour femme

– Chaussures de sport homme Nike

– Nike Air Max 90

– Geox symbol mocassin noir

Longue traine et SEO

Les principes de base du HTML

Améliorer votre référencement naturel nécessite aussi de connaitre quelques basiques de code HTML. En effet, comme nous l’avons vu précédemment la rédaction de contenu nécessite de mettre certains mots en valeur à travers du gras, des titres H1 ou H2 et bien d’autres choses.

Si vous utilisez un CMS du type WordPress ou Joomla, vous n’avez pas besoin de connaître le HTML puisque toutes les balises sont intégrées dans votre éditeur de contenus. Pour tous les autres voici quelques éléments de base :

Le principe du HTML repose sur des ouvertures de balises qui équivalent au <début de l’action> et des fermetures de balises qui signifient <fin de l’action>. Par exemple, si vous voulez écrire un mot en titre 1 (<h1>) alors vous devez entourer votre texte des balises.

Les balises à connaître pour la rédaction web

Balises Significations
<b> ou <strong> Gras
<i> Italique
<p> Paragraphe
<br> ou <br/> Retour à la ligne
<h1> Titre 1
<h2> Titre 2
<a> Lien
<img> Image
<ul> Liste non ordonnée (puces)
<ol> Liste ordonnée (numéros)
<li> Item de liste

 

Les principaux emplacements de mots-clés

URL … et titre de votre page <H1>

Quel que soit l’outil que vous utilisez (un CMS, Octave …), les URL se créent souvent automatiquement à partir du titre de votre page. Celui-ci doit donc être le plus optimisé possible pour faire apparaitre le mot-clé principal de votre page.

Dans le cas d’un site e-commerce, ce sujet est rarement une difficulté puisque c’est le nom de votre produit qui se retrouve dans votre URL.

En revanche, veillez à utiliser les bons termes. Par exemple, un site d’équipement de moto vend des « lunettes cross ». Mais la plupart de ses internautes ne parlent pas de « lunettes cross » mais de « masque cross ». Il s’agit ici du même début que le « pain au chocolat » et la « chocolatine »…

Le titre de votre page est généralement votre balise <h1>

Les titres Hn permettent de hiérarchiser l’information sur une page web. Il s’agit d’un système similaire à celui des « titres 1 », « titres 2 »… dans Microsoft Word.

L’article que vous êtes actuellement en train de lire est d’ailleurs hiérarchisé de la manière suivante :

rédaction contenu pour le web

La répétition de mots-clés et le <strong>

Pour chacune de vos pages web, qu’il s’agisse de pages catégories, de listes, de produits ou de marques, on conseil généralement de rédiger entre 150 et 300 mots.

Sur chacune de vos pages, vous devez travailler un mot clé principal (répété à 2,3 ou 4 reprises maximum) + un mot-clé générique, sans oublier de faire des liens vers d’autres pages de votre site.

Les mots-clés et liens doivent être en gras (<strong>). Attention, il existe deux possibilités de faire « gras » sur le web :

  • <b> : mise en forme du texte pour qu’il devienne gras
  • <strong> : ne signifie pas « gras », mais « important ». Par défaut, le <strong> est représenté par du gras, mais ce qu’il faut retenir c’est que la balise <strong> permet d’indiquer à Google que vos mots-clés sont « importants.

Donc préférez-le <strong>. Dans les 2 cas, votre texte sera gras, mais avec le <strong>, vous optimisez votre SEO.

L’ancre des liens

Un des principes du SEO est le maillage interne, c’est-à-dire les liens entre les pages de votre site.

L’ancre des liens est le texte (mots-clés) visible par l’internaute servant de support au lien hypertexte. Cette définition n’étant pas très « friendly », voici un exemple concret :

Les ancres de vos liens doit être choisie avec attention. Ils doivent à la fois avec un rapport avec la page visé tout en intégrant des mots-clés.

Les balises métas « title » et « description »

Véritable critère de référencement, la balise <title> est le titre de votre page aux yeux de Google. C’est cette balise que vous retrouvez dans les résultats de recherche Google, tout comme la balise <description> :

Par défaut, votre balise « tilte » correspond au titre de votre page … donc à votre balise <H1>. Si bous résumons, le titre de votre page sera reprise de manière automatique dans :

  • Votre URL
  • Titre <H1>
  • Et méta <Title>

 

Alors, pourquoi faut-il travailler les métas <title> ?

L’optimisation de cette balise est cruciale d’un point de vue « référencement », il s’agit donc d’un lieu idéal pour intégrer vos mots-clés. Par ailleurs, pour Google comme pour les internautes, la balise <title> permet de préciser quel est le sujet de votre page. Il s’agit donc d’un moyen de communiquer avec les internautes avant même qu’il visite votre site.

La balise « description » a exactement le même objectif d’information, à ceci près que l’espace d’expression est plus grand (environ 160 caractères pour la balise <description>, contre 70 pour la <title>) et que Google ne prend pas en compte cette balise pour le SEO.

 Une question ? Un projet ? Contactez-nous ! N° vert : 0 805 960 360 appel gratuit depuis un poste fixe Contactez-nous