Pokémon Go, la réalité augmentée et l’avenir du marketing local

Comment transformer Pokemon Go en opportunité pour votre business ?

    Alors que je marchais dans la rue ce matin, j’ai croisé un homme, costume cravate, d’une quarantaine d’année qui s’est arrêté devant moi pour prendre en photo une benne à ordures avec son smartphone. C’est en tout cas ce que les personnes non-initiées à Pokémon Go pourraient penser. De mon côté je n’ai pas été vraiment surpris, puisque je suis également adepte de ce jeu et je venais d’attraper un Pokémon devant un arrêt de bus. Bref, l’homme en question finit par capturer son Pokémon, me regarda et sourit timidement avant de se précipiter à la poursuite de sa prochaine victime. C’est à cet instant que j’ai compris que le monde du marketing local pouvait profondément changer.

    Pour ceux d’entre vous qui n’ont pas encore joué à Pokémon Go, laissez-moi vous donner un bref aperçu de ce phénomène mondial, sorti aux USA il y a environ 1 mois.

    Pokémon Go utilise le GPS et la caméra de votre téléphone pour transformer le monde réel en un univers à réalité augmentée (RA) grouillant de Pokémon sauvages. Si vous aussi, vous souhaitez commencer l’aventure, vous aurez besoin d’un smartphone et d’une bonne paire de chaussures, parce que vous allez devoir parcourir quelques kilomètres à pieds. En effet, après avoir téléchargé l’application, tous les joueurs se mettent à errer dans la jungle urbaine à la recherche de ces petits monstres numériques. Ce qui est d’ailleurs plutôt pratique pour perdre les calories superflues.

    Grâce au système de géolocalisation, vous utilisez la carte sur votre smartphone pour naviguer, et dès que vous sentez votre téléphone vibrer, un Pokémon ou un lieu d’intérêt se trouve à proximité. Lorsque vous avez trouvé un Pokémon, l’écran de votre téléphone projette la créature numérique comme s’il elle faisait partie du monde réel. Il faudra ensuite faire appel à votre dextérité pour l’attraper.

    pokemon-go-marketing-local

    Les présentations étant faites, passons maintenant au plus intéressant, du moins d’un point de vue marketing. Le jeu comprend des lieux appelés :

    • PokéStops : lieux permettant de gagner des accessoires utiles pour continuer le jeu
    • Arènes : lieux dans lesquels vous allez mettre en concurrence vos Pokémons contre ceux d’autres joueurs.

    Ces emplacements virtuels correspondent à des lieux d’intérêt bien précis dans le monde réel. Il s’agit la plupart du temps de monuments, écoles, églises, et … bientôt MAGASINS. Si votre magasin se trouve être l’un des heureux emplacements possédant un PokéStop à proximité, vous avez sans doute remarqué depuis quelques jours une augmentation du nombre de piétons passant devant votre enseigne le téléphone à la main. Bien que le jeu soit encore en cours de déploiement à l’échelle mondiale, l’application compte déjà plus de 30 millions de téléchargements et les utilisateurs sont pour le moment plus actifs que sur Twitter.

    Dans cet article, nous allons essayer de comprendre comment Pokémon Go et la réalité augmentée peuvent aider votre stratégie de marketing local.

    Les réseaux sociaux

    Tout d’abord, il faut savoir que Pokémon Go n’a de sens que dans les grandes agglomérations. Plus de Pokémons et plus de lieux d’intérêts. Pour habiter dans un village un peu plus reculé, je sais de quoi je parle. ;-). L’intérêt marketing du jeu est donc particulièrement vrai lorsque vous êtes un commerçant de centre-ville ou dans une zone commerciale.

    D’abord, si des Pokémons sont dans ou à proximité de votre magasin, partagez l’information sur les réseaux sociaux pour attirer les gamers. Et s’il s’agit d’un Pokémon rare, vous avez touché le gros lot !

    PokéStops et Arènes de marque : lieux de sponsoring

    La popularité de Pokémon Go associée à la réalité augmentée est telle que les commerçants feraient des pieds et des mains pour utiliser l’application à des fins publicitaires. Et Niantic, la société qui a développé le jeu avec Nintendo, a déjà annoncé son intention de vendre des « lieux sponsorisés » sur un modèle de CPV (coût par visite). En tant qu’entreprise, votre objectif sera donc de payer ces fameux Pokéstops pour promouvoir vos actions commerciales et autres bons de réduction.

    Certaines marques tenteraient même de posséder leur propre Pokéstop. Ne soyez donc pas surpris si vous commencez à voir apparaître des McArènes chez MacDonald’s dans les semaines à venir.

    Les « leurres » : attirer les foules en un rien de temps

    Le jeu dispose d’une fonctionnalité permettant aux joueurs de déposer un « leurre » sur un PokéStop. Un « leurre » est un appât permettant d’attirer les Pokemons qui vous entourent. Le joueur n’a plus qu’à se positionner au niveau du Pokéstop et attendre que les petits monstres viennent à lui.

    Bonus : tous les autres joueurs peuvent en profiter.

    Imaginez maintenant votre potentiel d’attraction de joueurs si un Pokéstop se trouve juste à côté de votre magasin. Il vous suffirait de déposer vous-même ce fameux « leurre ». Le tarif est abordable puisque l’on parle de 1 € par « leurre ». Le résultat sera immédiat. Pendant 30 minutes (durée d’effet du leurre), la zone sera prise d’assaut. Les joueurs en profiteront sûrement pour faire un petit tour des boutiques à proximité…

    Ce système a évidemment une limite : Si toutes les entreprises du centre-ville utilisaient cette technique, les joueurs n’auraient aucun intérêt à se rendre dans une zone plutôt qu’une autre. Donc statu quo. Mais je fais confiance à Niantic qui a déjà sûrement planché sur le sujet. J’imagine bien un système d’appel d’offres pour un lieu et une durée précise. À ce stade, tout cela est hypothétique, mais il n’est pas difficile d’imaginer l’industrie naissante de la réalité augmentée se diriger rapidement dans cette direction, et pas seulement pour Pokémon Go.

    Et la suite ?

    La réalité augmentée en est encore à ses balbutiements et son meilleur représentant n’est pour le moment qu’un simple jeu vidéo. Pourtant la RA ouvre de nombreuses voies encore inexplorées aujourd’hui d’un point de vue marketing : Exemple avec des panneaux d’affichage virtuels.

    Disons que vous êtes un restaurant et que vous aimeriez bien « piquer » les clients de votre plus grand concurrent dans la rue. Vous pourriez ainsi déposer un écran d’affichage juste devant la porte de votre rival – en réalité augmentée bien sûr – avec un coupon de réduction de 20%. Ainsi lorsqu’un client avec une application de réalité augmentée se dirige vers le restaurant de votre concurrent, son téléphone vibre et lui affiche votre superbe panneau d’affiche promotionnelle.

    Si mon exemple peut paraître exagéré, sachez que Yelp possède déjà quelque chose de semblable avec la fonctionnalité « Monocle » qui vous permet de voir les commerces environnants grâce l’appareil photo de votre smartphone, et de connaître les enseignes dans lesquelles vos amis se sont déjà rendus avec tous les commentaires et avis qu’ils ont laissés.

     

    Vous l’avez compris, nous ne sommes qu’aux prémices de la réalité augmentée. Mais le succès faramineux de Pokémon Go nous donne déjà quelques indices sur ce que pourra devenir le marketing local de demain.

     Une question ? Un projet ? Contactez-nous ! N° vert : 0 805 960 360 appel gratuit depuis un poste fixe Contactez-nous