Référencement de site e-commerce : 100 critères de positionnement Google

Le référencement naturel (SEO) reste une source essentielle de trafic pour de nombreux sites e-commerce. Mais c’est aussi la source de trafic la plus méconnue des e-commerçants. Google agglomère en effet une somme très importantes de critères dans l’algorithme qui sert à positionner les pages d’un site e-commerce. De plus, la pondération de ces critères varie au fil du temps…

Vous trouverez ci-dessous une liste de paramètres qui influent sur le positionnement d’un site e-commerce. Elle est inspirée d’un excellent article de Brian Dean et librement adaptée aux critères qui concerne le e-commerce.

Les critères de référencement liés au nom de domaine

Le choix du nom de domaine a aujourd’hui beaucoup moins d’importance qu’il y a 10 ans. Il est préférable de ne pas choisir sa marque en fonction de Google comme ça a trop souvent été le cas auparavant. Néanmoins, il est utile de se renseigner sur l’histoire du domaine avant de démarrer, pour éviter de récupérer un domaine qui aurait un passé trouble avec Google.

Les critères sémantiques

  • Les mots-clés qui composent le domaine du site e-commerce
  • L’ordre de ces mots-clés
  • Les mots-clés qui composent le sous-domaine

Exemple

Ici, le domaine materielmedical.fr est idéal d’un point de vue sémantique car il correspond à la requête phare du commerçant. L’extension en .fr s’adapte parfaitement à sa cible française. Revers de la médaille, il est plus difficile de travailler un positionnement de marque à part entière.

La qualité du domaine

  • L’extension du domaine
  • L’âge du nom de domaine
  • L’histoire du domaine
  • La durée de l’enregistrement du domaine
  • La transparence sur l’enregistrement du domaine
  • La qualité de l’ensemble des sites pour un même propriétaire de domaines

Exemple

dates domaine SEO

Un domaine ancien, qui n’a pas changé de mains et qui est renouvelé pour une date très lointaine est un signe de qualité pour Google.

Les critères de référencement liés aux contenus de la page

Les critères dit « On-Page » sont les plus évidents. Les sites e-commerce disposent trop souvent de contenus pauvres et dupliqués. Les sites e-commerce qui se distinguent font un travail de contenu – texte ou multimedia – différenciant sur leur site. Cet apport de contenu est réalisé sur les fiches produits évidemment mais aussi sur les listes de produits et mieux encore sur des pages conseils, liées entre elles par thématiques sémantiques.

L’originalité

  • L’originalité du contenu de la page
  • La bonne utilisation de la balise « canonical »

Les critères sémantiques

  • La qualité sémantique générale de la page
  • Les mots-clés de la balise title
  • Les mots-clés de la balise meta-description
  • Les mots-clés dans la balise H1
  • Les mots-clés dans la balise H2, H3
  • L’ordre des mots-clés dans l’ensemble des contenus
  • La densité de mots-clés dans la page
  • La quantité de contenu dans la page
  • La richesse sémantique autour des mots-clés dans les différents contenus
  • La richesses des contenus connexes (images, vidéos, etc.)
  • L’utilisation de listes à puces
  • La qualité d’intégration du contenu dans la page

Exemple

H1 meta description mot clé

Le mot-clé « tensiomètre manuel » est ici présent dans le title de la page rubrique et d’une page produit. On le retrouve dans les contenus de la page aux endroits stratégiques : meta description, H1, contenu de la page, chemin de fer… le tout sans sur-optimisation.

La fraîcheur

  • La date de création de la page
  • La date de mise à jour de ce contenu
  • La fréquence de mise à jour du contenu

Les liens

  • La qualité des liens sortants
  • Le nombre de liens sortants
  • La thématique des liens sortants
  • Le nombre de liens internes
  • La qualité des liens internes
  • La présence de liens cassés (négatif)
  • La présence de liens d’affiliation en grand nombre (négatif)

La notoriété

  • La popularité du domaine qui héberge la page
  • La popularité de la page elle-même (anciennement : PageRank)

Les urls et l’arborescence

  • La longueur de l’url de la page
  • L’éloignement de la page par rapport à la homepage du site
  • L’appartenance de la page à une catégorie en adéquation avec son contenu
  • La présence de mots-clés dans l’url de la page
  • La présence de mots-clés dans les catégories qui amènent à la page

Les aspects techniques

  • La vitesse de chargement de la page
  • La bonne optimisation des images
  • La qualité du code HTML de la page

Astuce

seo page speed insights

L’outil Google Page Speed Insights fournit des indications sur la manière dont il considère les performances d’une page web.

Les critères de référencement liés au site e-commerce lui-même

Google considère d’abord la page, mais il l’associe très fortement au site auquel il est rattaché. Améliorer la qualité d’un site au sens de Google, c’est améliorer le positionnement de l’ensemble de ses pages. C’est important pour les sites e-commerce qui, à la différence des sites d’actualité par exemple, ont moins de raisons de faire ressortir une fiche produit en particulier.

La sémantique

  • La qualité et l’originalité des contenus du site
  • Le nombre de pages
  • La non-duplication des balises meta description

La notoriété

  • La notoriété du site (TrustRank)
  • La qualité des avis publiés à propos du site e-commerce

L’ergonomie et les éléments de rassurance

  • La bonne ergonomie du site
  • La qualité de la navigation sur mobile
  • La qualité de l’arborescence, logique et équilibrée
  • La présence d’un chemin de fer
  • L’utilisation des microformats
  • La présence d’un plan de site, le fameux sitemap
  • La présence de mentions légales
  • La mise à disposition d’un formulaire de contact

Astuce

google microdatas

Google propose des outils pour savoir si un site est « Mobile Friendly » et pour connaître la bonne intégration des microdatas dans le site.

Les aspects techniques

  • La fréquence de mise à jour du site
  • La disponibilité du site
  • Le lieu d’hébergement du site
  • La présence d’une certification SSL (HTTPS)

L’utilisation des outils de Google

  • Le traitement de l’hébergement des vidéos (via Youtube)
  • L’utilisation des outils Google : Analytics ou Search Console

Les critères SEO liés aux liens entrants (BackLinks) du site e-commerce

La notoriété d’un site ou d’une page (TrustRank) tient en grande partie à la qualité et au nombre de liens entrants sur le site. C’est souvent le parent pauvre en e-commerce car il peut paraître difficile d’obtenir des liens naturels sur ce type de site, en particulier pour ses pages produits. C’est pourtant un critère majeur de différenciation. Mais attention aux mauvaises pratiques dans ce domaine. Elles se révèlent souvent bien pires que si rien n’avait été fait.

Quantité et qualité

  • Le nombre de liens entrants
  • L’adéquation sémantique des sites fournissant des liens entrants
  • L’ancienneté des sites qui hébergent des liens entrants
  • L’ancienneté des liens entrants
  • Le nombre de domaines différents qui relient le site
  • La diversité des IP des sites qui contiennent ces liens
  • Le nombre de liens provenant de sites à forte notoriété
  • Le nombre de liens provenant de pages à forte notoriété
  • Le nombre de liens provenant de pages issues des mêmes résultats de recherche (SERP)
  • Le nombre de liens issus des réseaux sociaux
  • L’extension des sites qui contiennent des liens entrants
  • Le nombre de liens provenant de sites de mauvaise qualité (négatif)

Astuce

search console liens entrants

La search console proposée par Google aux webmasters de site e-commerce est le premier outil à utiliser pour analyser les liens entrants sur un site. D’autres outils dédiés existent pour approfondir ce travail.

Les aspects sémantiques

  • La situation des liens dans le site référent, depuis la homepage ou des pages profondes
  • La qualité des liens, en particulier le « nofollow »
  • La situation des liens entrants dans son contexte de page
  • Les mots-clés présents dans le libellé des liens et leur réccurence
  • Le nombre de mots-clés présents dans ce libellé
  • Les mots-clés présents dans la balise title des liens
  • Les balises alt des liens images
  • La qualité sémantique des pages pourvoyant des liens
  • Le nombre de liens sortants contenus dans la page pourvoyant le lien entrant
  • Les mots-clés de la balise title de la page pourvoyant des liens

Les critères pour éviter des pénalités

  • La faiblesse du nombre de liens réciproques
  • La faiblesse du nombre de liens en redirection 301
  • La faiblesse du nombre de liens entrants de mauvaise qualité

Les critères de référencement liés à l’expérience utilisateur

Ces critères souvent méconnus par les e-commerçants sont aussi délaissés par de nombreuses agences SEO. Google se base fortement sur le comportement des utilisateurs pour positionner des pages dans ses résultats de recherche (SERP). Le positionnement SEO dépend ainsi directement de l’adéquation entre l’offre (la page produit) et la demande (le mot-clé).

CTR et taux de rebond

  • Le taux de clic d’une page présente dans les SERP
  • Le taux de clic d’une page pour chaque mot-clé
  • Le taux de rebond suite à un clic sur la page dans les SERP

Explication

Plus une page A est proche de la position 1, plus son taux de clic est élevé. Mais si son taux de clic devient moins élevé qu’une page B située après elle, cette dernière repassera devant la page A. Néanmoins, si la page B génère beaucoup de rebond – c’est à dire qu’elle déçoit l’internaute, elle reperdra des positions au profit de la page A.

Trafic

  • La quantité de trafic direct reçue par la page (fournie par Chrome)
  • La fréquence de visite sur cette page
  • La présence de la page dans les bookmarks (fournie par Chrome)

Explication

L’un des critères déterminant pour le positionnement d’une page est de savoir si elle génère beaucoup de trafic ou non. Google peut le déterminer, mais tout ce qui ne passe pas par le moteur de recherche lui échappe. C’est la raison pour laquelle il agglomère à son algorithme des données provenant d’autres sources et d’autres logiciels.

Critères qualitatifs

  • La durée de la visite sur la page (entre deux clics faits dans les SERP)
  • Le nombre de commentaires présents dans la page

Critères liés à l’utilisateur

  • L’historique personnel de navigation de l’utilisateur
  • L’historique personnel de recherche de l’utilisateur
  • La situation géographique de l’utilisateur
  • La qualité de l’utilisateur (genre, âge, etc.)

Explication

Les SERP varient en fonction de chaque utilisateur. Il faut le prendre en considération en e-commerce, particulièrement concernant les sites de vente en ligne qui ont une stratégie omnicanale associée à des points de vente physiques. Ils dépendent très fortement de la géolocalisation de l’internaute.

Les critères de référencement liés aux réseaux sociaux

A la croisée entre le comportemental, le netlinking et la notoriété de marque, l’optimisation du référencement via les réseaux sociaux s’est développé ses dernières années. Il doit être réalisé lorsque l’offre du commerçant s’y prête car c’est un plus indéniable. C’est inutile ou peu efficace dans le cas où la communauté est très réduite ou peu active.

  • Le nombre de tweets entrants
  • La qualité des auteurs de ces tweets
  • Le nombre de liens et de partages Facebook / Google +
  • La qualité des auteurs de ces partages
  • Le nombre de liens Pinterest / Instagram / etc. et autres sites de partages de contenus
  • La sémantique utilisée dans les libellés de ces liens de partage

Les critères de référencement liés à la marque ou la notoriété du site e-commerce

Votre site est une marque – sauf si vous avez eu la mauvaise idée de nommer votre site par un mot-clé qui est aussi un nom commun ou qui est trop générique. Lorsque Google indexe un mot ou traite une requête qui correspond à votre marque, il sait en analyser son importance. Vous pouvez ainsi démarrer un cercle vertueux pour votre positionnement.

La quantité d’occurrences

  • Le nombre de fois où la marque est présente sur le web
  • La quantité de recherche effectuée sur la marque

Exemple

référencement site tompress

Google traite de manière très spécifique les requêtes liées à la marque. Plus elles sont importantes plus il propose d’options complémentaires comme ici un moteur de recherche secondaire pour taper des mots-clés directement depuis Google. Il récolte ainsi encore davantage d’informations sur le site de la marque.

La qualité sur les réseaux sociaux

  • La notoriété de la page Twitter
  • La notoriété de la page Facebook
  • La notoriété de la page Linkedin
  • L’animation des pages de réseaux sociaux

Spécial e-commerce

  • Le référencement sur Google My Business (en particulier des points de vente)

Exemple

référencement local

Ici, l’ensemble des magasins de la marque Cash Piscine ont été référencés de manière à ce que chaque requête locale fournisse directement des informations riches à l’internaute.

Les critères pénalisants pour un site e-commerce

Le SEO – Search Engine Optimisation – a un côté clair et un côté sombre. Google lutte depuis toujours pour éviter la sur-optimisation ou la triche effectuée pour gonfler artificiellement l’importance d’un site du point de vue des critères cités précédemment. Il a développé à cet effet un certain nombre de logiques de pénalités (Panda, Pinguin, etc.) qui peuvent ruiner les investissement réalisés par un e-commerçants. Certaines agences continuent ces pratiques, parfois en toute bonne foi !

Les sites e-commerce sont des outils de vente. Leurs contenus sont généralement assez pauvres et leur intérêt sémantique ne déclenche pas naturellement l’obtention de liens. Ils sont donc des proies évidentes pour les filtres de Google. Un conseil donc : attention à ne pas passer la ligne rouge !

Les contenus

  • Les contenus dupliqués ou autogénérés
  • Les contenus ou liens masqués

Les liens

  • Les liens entrants de complaisance
  • Les liens entrants de mauvaise qualité

La sur-optimisation

  • Les sites sur-optimisés
  • Les pages sur-optimisées

La publicité intempestive

  • Les pages surchargées de publicité
  • Les pop-ups à l’arrivée sur le site

La sécurité

  • Les sites infectés
  • Les sites non-sécurisés
 Une question ? Un projet ? Contactez-nous ! N° vert : 0 805 960 360 appel gratuit depuis un poste fixe Contactez-nous